Procédé de fabrication

pouring



La machine de coulée continue horizontale Unibar comprend quatre unités principales :

  • Un four d'attente avec des matrices à refroidissement liquide.
  • Une unité de traction.
  • Un dispositif d'entaillage et de cassage.
  • Un panneau de contrôle permettant de réguler le flux du liquide de refroidissement et la vitesse de la coulée, et qui coordonne le fonctionnement des trois autres parties de la machine.

Comme on peut le voir sur l'animation, le système fermé contient une matrice à refroidissement liquide intégrée au four d'attente, de telle sorte que le métal liquide entre dans la matrice sans entrer en contact avec l'air ambiant. Comme les barres font l'objet d'une traction horizontale, le flux métallique et plus uniforme et est toujours soumis à une pression ferrostatique beaucoup plus élevée que dans les moulages au sable. Cette technique, associé au refroidissement rapide dans la matrice, assure une solidité supérieure, un bel aspect de surface et une structure homogène ainsi qu'une excellente cohésion structurelle de toute la section.

Il en résulte que la surface extérieure (périphérique) est solide au moment de quitter la matrice et le système de refroidissement (adaptée à la forme du profil), alors que le noyau reste liquide. Grâce à la rapidité du refroidissement, la couche externe comprend un graphite très fin dans une matrice à dominante ferritique d'une grande cohésion matérielle, bien plus élevée que celle obtenue avec les moulages au sable.

Il est à noter que les barres, notamment celles de grandes dimensions, comprennent une certaine quantité de graphite de type 'A' alors que dans leur région externe elles vont présenter soit des formations dentritiques fines, soit des formations en rosace.

Le procédé Unibar garantit d'absence de porosité, de scories et autres inclusions ce qui, associé aux autres avantages, assure une meilleure résistance à la fatigue.

Les barres de démarrage sont insérées dans la matrice de graphite avant le remplissage du four d'attente. Lorsque le métal liquide entre dans la matrice, il se refroidit au contact des boulons saillants puis est progressivement extrait au moyen de barres standard rondes reliant les blocs de démarrage au mécanisme de traction. Lorsque la matière qui vient d'être coulée a traversé le mécanisme de traction, les barres de traction sont déconnectées et le matériau est entaillé et cassé en barres individuelles, dont la longueur va couramment de 2 à 4 mètres. La qualité des matériaux peut être vérifiée rapidement en observant la présence de fractures fraîches sur chacune des barres produites.